Posté par le 20 Oct, 2010 dans Recettes |

5.00 avg. rating (95% score) - 3 votes

Estelle G

Pourquoi se décider un beau jour à créer son propre blog ?

Parce que quand les gens partent de chez vous en disant « tu me donneras la recette hein ? », c’est finalement plus simple de la mettre en ligne une bonne fois pour toute et pour tous !

Vous vous faites plaisir ? Cela vous a apporté quoi ?

Oui. Cela m’apport plus de curiosité culinaire sans doute et du plaisir à faire et à faire partager mes anciennes recettes et mes expérimentations.

Pourriez-vous rattacher vos recettes à un style ou un mouvement ?

Absolument pas : j’essaie toujours de privilégier les recettes de saison. Les courants culinaires ne m’intéressent pas forcément.

C’est important de parler de cuisine aujourd’hui ?

C’est vital à tous point de vue : santé, amour, vie quotidienne, écologie, savoir cuisiner en intégrant tous ces paramètres, c’est un défi plus que réjouissant.

Parlez nous de votre recette fétiche !

Certainement un truc vite fait (je suis maman, je travaille, il faut parfois et même souvent faire vite) mais qui régale toujours tout le monde, qui est convivial, toujours délicieux et facile que l’on soit pro ou débutant : les crêpes !

C’est quoi votre goût en matière de cuisine ?

Je crois que définitivement, je suis un bec sucré : mon grand-père maternel rêvait d’un repas de dessert… je crois que j’ai un peu hérité de lui.

Votre plat préféré et votre dessert préféré ?

Je dirai qu’une douzaine d’huîtres mangée en Bretagne (au bout du Finistère chez Yvon Madec), quelques rondelles d’andouille de Guéméné dégustées face à la mer avec une crêpe citron-beurre salé en dessert, c’est un peu mon dîner parfait. J‘ai beau être lyonnaise pur jus, culinairement parlant, je me sens plus proche de la Bretagne.

Le produit que vous aimez le plus et pourquoi ?

Le beurre salé : j’en mets de partout, sur mes tartines et dans mes desserts, et sans lui, ma vie culinaire ne vaut pas grand-chose.

Un produit in et un produit out ?

Pour le in, la liste est trop longue et change trop souvent… Pour le out, je dirai que tout ce qui n’est pas mangé pendant sa saison et qui nécessite des tonnes de pétrole pour mourir en rayon dans une épicerie de luxe ou un supermarché est out : Acheter des cerises du Chili à Noël chez Fauchon, c’est naze.

Votre restaurant et votre chef préféré ?

Il ya quelques années, je vous aurais dit la crêperie Les Régates de Pléneuf Val André (22)… Mais elle a été vendue, et ce n’est plus pareil… Niveau chef, je n’y ai déjeuné qu’une fois, mais je pense qu’on doit tous quelque part en France et surtout à Lyon rendre un petit hommage à Mister Bocuse.

Votre livre de cuisine préféré, celui que vous prendriez sur une île déserte ?

200 recettes et conseils de Grand-mère Donald : les recettes sont infaisables, mais j’avais tanné ma maman pour qu’elle me l’offre avec Picsou Magazine. Quand les Castors Juniors font la cuisine, c’est drôle mais pas toujours bon.

Votre coup de cœur culinaire ?

L’andouille de Guéméné, depuis pas mal d’année déjà, pas facile à trouver ceci étant à Lyon.

Votre coup de gueule si vous en avez un ?

Certainement contre l’industrie agro-alimentaire et les supermarchés : aux épiciers, marchés et bouchers de quartiers citoyens !

Lire l’interview 750g d’Estelle S

 

 

Quileutcuit sur 750 grammes

5.00 avg. rating (95% score) - 3 votes