Posté par le 9 Mar, 2018 dans Recettes, Recettes sucrées | 2 comments

5.00 avg. rating (91% score) - 1 vote

Mon fils, ce grand gourmand (parce que les chiens ne font pas des chats) m’a dit que souvent, à la sortie de l’école il adorait s’acheter une tarte au lait de poule :  j’ai mis quelques minutes avant de comprendre qu’il me parlait de la tarte bressane ou galette bressane.

C’était un des desserts préférés de mon grand-père qui était bressan. Mon grand-père maternelle rêvait de manger le dessert avant tout le reste ou de ne faire qu’un repas de desserts, il se serait tellement bien entendu avec mon fils…

Comme bien entendu il m’a dit adorer ce dessert tout simple (et c’est quoi cette histoire de manger des goûters que je ne fais pas mon garçon !) , je me suis lancée à faire une galette bressane maison, en bonne petite fille de ventre jaune* que je suis ! La dernière fois que j’en avait fait, je l’avais de mémoire réalisée avec une recette donnée par ma professeure de français suite à une visite à Pérouges en 5ème (les puristes me diront que ce n’est pas exactement la même chose, pas de crème mais du citron je crois dans la galette de Pérouges).
Inutile de vous dire que ça date un peu. Au final, c’est simple, forcément délicieux et ça se marie merveilleusement bien avec un bon thé !

Pour une grande tarte bressane (Ingrédients pour 6/8 personnes)

– 250 g de farine de blé
– 80 ml de lait
– 2 oeufs
– 80 g de sucre de canne
– 1/2 sachet de levure de boulanger (soit 10 g sec ou 20 g de levure fraîche)
– 30 g de crème fraîche
– 10 g de beurre
– 1 pincée de sel
Temps de préparation : environ 25 minutes avec un robot muni d’un crochet (je ne possède pas de machine à pain, mais si vous en avez une, c’est encore plus rapide !). Prévoir 2 temps de pousse de 1 heure et 45 minutes.

Diluer la levure dans le lait légèrement tiédi et laissez reposer 5 minutes.
Fouetter les œufs et 30 g de sucre en poudre.
Disposer la farine dans un le bol du robot (ou de votre saladier si vous travaillez la pâte à la main). Creuser un puits, ajoutez le mélange oeufs-sucre et le sel. Pétrir au crochet ou à la main en versant petit à petit le lait. Quand la boule de pâte est élastique et homogène, sortir la pâte du bol et la travailler la pâte sur un plan de travail en la soulevant pour incorporer de l’air.
Mettre le pâton dans le saladier, couvrir avec un torchon propre et laisser lever dans une pièce chaude (ou votre four avec un bol d’eau chaude), jusqu’à ce qu’il triple de volume (selon la température, compter une bonne heure).
Beurrer une plaque à pâtisserie. Étaler sur cette plaque la pâte avec la paume de la main pour lui donner une forme de galette. Couvrir avec un torchon propre. Laisser lever 45 minutes dans une pièce chaude ou toujours dans votre four fermé avec un bol d’eau chaude.
Préchauffer le four à 200°C. Badigeonnez la surface avec la crème fraîche. Saupoudrer avec le reste de sucre.
Faire cuire pendant 15/20 minutes (selon votre four) jusqu’à ce que la galette soit dorée sur les bords.
Sortir votre galette bressane du four et laissez refroidir sur une grille.

N.B. : dégustez cette galette tiède ou réchauffez-la quelques instants si elle a complètement refroidie.

*Pour ceux qui ne le sauraient pas, un ventre jaune est un bressan : le surnom de « ventres jaunes» était donné aux habitants de la Bresse et j’ai trouvé plusieurs origines en cherchant un peu :  lors de la vente de poulets et autre volailles (de Bresse, fameux), les Bressans cachaient leurs pièces d’or dans une grande ceinture en toile, entourant le ventre. D’autres  pensaient que les Bressans avaient naturellement le ventre jaune, à force de ne manger que des gaudes, recette à base de maïs. La moins connue des raisons a comme origine le moustique, qui s’était installé dans les lacs et bocages bressans, propageant une maladie qui parait-il jaunissait la peau !

 

5.00 avg. rating (91% score) - 1 vote