Posté par le 10 Sep, 2012 dans Recettes salées | 3 comments

5.00 avg. rating (91% score) - 1 vote

Ce week end, j’ai fait ce qu’on pourrait appeler une « expérience culinaire »…

Point de cuisine moléculaire (je ne suis pas équipée pour…) mais disons que ce que j’ai réalisé là était assez loin de ma culture culinaire de base (essentiellement faite d’une cuisine que l’on qualifiera de familiale ou de « grand-mère » ou de bonne mère de famille et un peu franchouille quand même… Mais que voulez-vous, on ne se refait pas !)


Il y a fort longtemps, en feuilletant mon Elle, mon époux tombe sur une recette de fricassés tunisiens (c’était de mémoire des recettes de Jean Touitou, le fondateur d’APC), je la garde (on ne sait jamais) et depuis, il ne rêvait ne que d’une chose : que je lui fasse des fricassés, comme ceux de sa grand-mère, qui constituaient son goûter au retour de la plage. Chacun son truc, moi c’était le kouign amann.
Les fricassés sont une spécialités tunisienne : des petits pain frits, garnis de thon, de câpres, d’œufs durs, de méchouia (tomates, poivrons, oignons et parfois d’aubergines grillés et hachés finement après cuisson, assaisonnés avec du sel, du poivre, de l’ail, de la coriandre arrosés d’huile d’olive), de pommes de terre cuites à l’eau et d’olives… Oui oui, l’énumération s’arrête là !
Me voici donc, pour faire plaisir à mon cher et tendre, partie à l’assaut des fricassés… Et j’avoue que pour un apéritif ou un accompagnement de barbecue, la recette est simple et elle nourrit bien petits et grands !

Faîtes chauffer l’huile, voici la recette des fricassés tunisiens !

Pour une quinzaine de petits pains comme ci-dessus, j’ai compté :

  • 500 gr de farine
  • 1 œuf (facultatif)
  • 1 cuillère à soupe rase de sel
  • une pincée de sucre
  • un cube de levure de boulanger
  • 1 verre d’eau tiède pour dissoudre la levure
  • 1 demi verre d’huile d’arachide (uniquement si votre pâte est trop compacte)

Pour garnir vos fricassés

  • 4 pommes de terre à cuire à l’eau
  • 4 œufs cuits durs
  • Un pot de salade méchouia (j’avoue, je ne l’ai pas faite moi-même, mais qui sait …)
  • Une grosse boite de thon naturel
  • Des câpres et des olives.

Pour la préparation de la pâte des fricassées :
Dissoudre le cube de levure de boulanger dans un verre d’eau tiède, laisser gonfler dans un bol pendant minimum une heure.

Verser la farine dans un saladier (j’ai utilisé mon KitchenAid et son crochet à pétrir), former un puits et ajouter l’œuf. Ajouter le sel, l’huile (au besoin), puis le levain « pris ». Et là, laisser faire le robot pendant  10 bonnes minutes (sinon pétrir à la main pour avoir les bras d’Angelina Jolie et porter un enfant dans chaque bras… même pas mal !). Au bout de 10 minutes, une boule de pâte s’est formée : la retravailler à la main quelques minutes  sur un plan fariné, puis former des petites boules que l’on laissera gonfler gentiment pendant une heure dans un four avec un bol d’eau chaude. Pour la taille des petites boules, avoir en tête pour un apéritif la taille d’une noix, pour un accompagnement celle d’un gros abricot.
Une fois l’heure écoulée, faire chauffer son huile à 160 degrés et mettre à cuire une bonne dizaine de minutes en prenant soin de tourner les fricassées qui vont flotter comme des petits ballons et ne cuire que d’un côté.
Il ne reste plus qu’à servir et garnir les pains tranchés en deux à votre guise.
Et il est bien évident que cette recette des fricassés est dédicacée à mon chéri !

Bon appétit et surtout : mangez bougez après les fricassés !!!!

EstelleGPosté par Estelle G

5.00 avg. rating (91% score) - 1 vote