Posté par le 7 Jan, 2014 dans Recettes salées | 4 comments

5.00 avg. rating (91% score) - 1 vote

Après les excès divers et variés des Fêtes de fin d’année, après l’Epiphanie et son orgie de galettes et brioches, il est temps de se (re)mettre à la soupe !

(j’ai écrit à la soupe, ce qui ne veut pas forcément dire à la diète, je n’ai pas prévu de diète ou de régime pour 2014 qu’on se le dise).

Encore une recette inspirée par le livre Soupes Inratables (Editions Leduc/ Collection Quotidiens Malins) de Quitterie Pasquesoone dont j’ai déjà parlé ici.

Mise en page 1

Pour cette fois, j’ai opté pour une soupe à base de bouillon et pas de légumes moulinés : une soupe à la thaïe me faisait diablement envie puisque toute légère ( bouillon, épices/condiments et nouilles de riz) hyper facile à faire et délicieuse. Idéale pour redémarrer cette année !

J’ai réalisé cette soupe en deux versions : version bœuf (la recette du livre) et version crevette qui a été une interprétation.

Pour 4 personnes

Soupe thaïe version boeuf

  • 80 cl de bouillon de bœuf
  • 200 gr de rumsteck
  • 80 gr de nouilles de riz
  • 70 gr de germe de soja
  • 3 branches de coriandre
  • 3 cuillères à soupe de sauce soja
  • 2 gousses d’ail
  • 2 cuillères à soupe de sauce nuoc-mâm
  • 1 oignon
  • 1 cuillère à soupe d’huile de sésame
  • 1 fleur d’anis étoilé
  • 1 cuillère à soupe de sucre en poudre
  • 1 cuillère à café de graines de coriandre
  • du poivre (j’ai utilisé du poivre d’Indonésie à moudre avec un pilon)

NB : Pour le bouillon de bœuf, on opte soit pour un bouillon cube (bio de préférence ou pour les bouillons de la marque Ariaké).

Pour faire vous même votre bouillon de boeuf « maison » :  faire griller dans un four préchauffé à 220 sur une feuille de cuisson 1kg d’os de bœuf pendant 45 minutes. Dans 1.5 litre d’eau, mettez les os grillés, 2 oignons en morceaux, 2 carottes épluchées et coupées en lamelles, une branche de celeri émincée et un bouquet garni. Portez à ébullition et faire cuire 3 heures à feu moyen. Écumez pendant la cuisson et filtrez en fin de cuisson.
Pour ma part, j’avais récupéré le bouillon de cuisson d’un pot au feu.

Préparation de la soupe thaïe version boeuf :

Faire tremper les nouilles de riz dans de l’eau froide pendant une heure. Couper le rumsteck en fine lamelle
Peler l’ail et hachez-le finement, faire de même avec l’oignon. Faire chauffer l’huile de sésame dans une casserole a feu très doux et y faire revenir l’ail et l’oignon pendant 3 minutes : verser le bouillon et ajouter l’anis étoilé, les graines de coriandre et le poivre, puis portez à ébullition à feu moyen.
Ajouter ensuite le sauce nuoc-mâm, le sucre en poudre et la sauce soja.
Répartir dans des bols à couvercle (sinon dans votre casserole avec un couvercle) les germes de soja, les nouilles égouttées et les tranche de rumsteck. Couvrir quelques minutes et servir avec les branches de coriandre ciselées.

Soupe thaïe version crevette

  • 80 cl de bouillon de légumes maison ou bio
  • 5 à 6 crevettes non cuites par personne
  • Pour le reste des ingrédients, reprendre ceux de la soupe thaïe version bœuf plus haut.

Pour préparer votre bouillon de légumes maison : dans 1.5 litre d’eau, faire cuire deux oignons épluchés et émincés, une branche de céleri et un bouquet garni : portez  à ébullition et laissez cuire une heure en écumant. Filtrez à la fin de la cuisson. Si vous faîtes souvent des soupes plus classiques type poireaux/carottes/pommes de terres, vous pouvez également récupérer 80 cl de l’eau de votre soupe (avant la cuisson des pommes de terre).

Procéder comme la soupe thaïe de bœuf, jusqu’à l’ajout des crevettes qui vont devoir cuire quelques minutes dans le bouillon (elles vont passer de grises à roses) avant de dresser la soupe dans les bols.

Et sinon, puisqu’il s’agit du premier billet de l’année QuileutCuit vous souhaite une belle année 2014, simple et savoureuse comme une belle soupe !

5.00 avg. rating (91% score) - 1 vote